02 98 91 71 13 contact@ligavan.com

 

CHAMPIGNONS

L’humidité est votre pire ennemi et le meilleur allié des champignons. Ils se développent si les lieux et conditions leur sont favorables (une mauvaise ventilation, des combles pas ou peu aérés, un mur enterré non étanché ou non exposé à la lumière, des bois posés ou encastrés dans une cave avec un sol en terre…). La mérule est le champignon lignivore le plus répandu en France et en Bretagne, mais il n’est pas le seul. En général on détecte l’apparition de champignons aux traces qu’ils laissent sur les murs et les bois dont la couleur et l’aspect varient selon le champignon responsable.
Sans intervention, le champignon grandit et se propage sur l’ensemble des éléments en bois (mobilier, charpente, plinthes, boiseries) et les murs de votre habitation, détériorant ainsi la structure du bâti et les éléments de votre intérieur.

MERULE

La mérule, un champignon « fan de Bretagne »
La mérule est le champignon lignivore le plus répandu en France et encore plus dans notre beau Finistère. Elle peut rester cachée pendant de nombreuses années à l’intérieur du bois (lambris, plinthes, parquets…) et attendre le moment opportun pour se développer. Lorsqu’elle devient visible, l’invasion et les dégâts sont déjà conséquents. Il est donc primordial de préserver votre habitation de l’humidité. La mérule se nourrit de la cellulose du bois et se répand grâce à un réseau très ramifié de filaments qui peuvent mesurer jusqu’à 10 mètres en traversant les maçonneries. Ses dégâts sont également visibles sur le bois. Il change de couleur, prend une apparence brune, il s’effrite, se boursouffle, se gondole, craque… La mérule peut également dégager une forte odeur de champignon.

Conditions de développement :

  • Humidité du bois minimum 22%, optimum 35% ;
  • Température optimum de 20 à 26 degrés mais se développe entre en 7 et 20 degrés ;
  • Atmosphère confinée et obscurité ;

Nos solutions pour traiter la mérule

CONIOPHORE DES CAVES

Le coniophore, autre star des champignons bretons
Le coniophore des caves est un champignon lignivore saprophyte responsable de la pourriture cubique.
La partie végétative du coniophore des caves est un mycélium (ou blanc de champignon) composé d’hyphes (partie filamenteuse) qui se développent dans les cavités du bois. En surface, les hyphes s’agglomèrent ou s’entremêlent et forment soit un amas cotonneux d’abord de couleur jaune-blanc qui devient brun à brun foncé avec l’âge, soit des rhizomorphes (cordons allongés qui ressemblent à des racines) bruns qui tournent au noir en vieillissant.

Conditions de développement :

  • Humidité du bois minimum 40%, optimum 50 à 60% ;
  • Température optimum de 24 degrés ;
  • Atmosphère confinée et lieux obscurs ;

Nos solutions pour traiter les champignons

Vous avez un doute ?

Prenons rendez-vous : 02 98 91 71 13

Nous nous déplaçons chez vous pour établir un diagnostic.
ou laissez-nous un message